ROYAL-DESCENT ™


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TOM && VIOLET; anyone else but you

Aller en bas 
AuteurMessage
Violet Daisy Grace Miller

avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 25
Crédits. : SATINE & OCTOBER (FT WILLA HOLLAND)

Carte d'Identité Royale.
SCHOOL YEAR: Première Année
RELATIONS:
MORE & MORE:

MessageSujet: TOM && VIOLET; anyone else but you   Lun 21 Déc - 18:53

    Même si ce nouvel environnement me provoque dégout, envie de vomir et stress ; je dois l’avouer l’endroit où je me tiens actuellement est juste : MAGNIFIQUE. Je suis tout en haut de l’une des plus hautes collines du grand-parc du Highland Castle. De la où je suis, je peux apercevoir un bout du grand-château qui me servira de refuge pour les quatre prochaines années. Si je me tourne vers la gauche, j’aperçois la grande forêt, et si je vais vers la droite, j’aurais droit à la vue sur un magnifique lac. Il règne un silence radio. Les seuls sons que j’entends sont celui du vent, celui des chants des oiseaux et celui de ma respiration qui a complètement ralenti tellement je me sens sereine et détendue. Ici, je me sens puissante, je me sens grande. Je me sens moi. Personne pour me juger, pour me dire quoi faire. Personne avec qui parler, juste moi & la nature. C’est la première fois que je viens dans cet endroit. En même temps, cela est normal dans la mesure où je suis arrivé au Castle il y a juste 2 jours.
    Nous sommes fin Août. Le 29. Dans quelques jours aura lieu la rentrée scolaire. Une rentrée scolaire qui sera vraiment différente pour moi. En effet, je ne vais plus dans mon lycée privée de merde, avec tout les fils à papa du pays … Je vais dans un endroit encore pire. Je quitte un monde de snobinard pour en intégrer un encore plus prononcé. J’intègre une école qui est, je cite mon père : « adaptée à ma personne ». Je suis Violet Grace Miller. Future héritière du trône d’Ecosse. (OU PAS) Et pour assurer mon avenir, pour assurer que je sois bien prête pour mon futur-rôle, mes parents décidèrent de m’envoyer dans une école qui m’apprendra en 4 années à devenir l’héritière parfaite. La loose.
    Je ne souhaitais ne pas intégrer cette école pour deux raisons :
    1 / J’ai un grand-frère. Tom. Qui lui pourrais & devra à juste titre porter la couronne cerné de diamants sur sa tête bien avant moi. Perso, je suis juste la roue de secours au cas où mon frère ne voudrait pas assumer ses responsabilités. Chose qu’il ne souhaite pas faire. Oui. A l’heure où je parle, d’après ma mère, il semblerait qu’il refuserait d’être le successeur … C’est là que le « Au cas où » entre en scène. Mon frère préfèrerait, d’après ce que j’ai pu comprendre, tout plaquer sa vie de fils de gouverneur pour devenir un rock-star mondial. Grand bien lui fasse. En fait, je n’en sais rien, et je m’en fous de sa putain de vie à la con. Après une brouille d’il y a cela quelques mois je ne lui ai pas adressé la parole, pas envoyé ni mail, ni SMS … La communication entre lui & moi est juste rompu. & sincèrement j’appréhende un peu de le retrouver ici. Même si je pense qu’il a du démissionner de l’école … Non. Qu’il a du quitter l’école, on ne peut pas démissionner d’une école. Quoique dans ce contexte le mot « démissionner » serait plus approprier dans la mesure où s’il quitte tout, mon frère refusera la mission qui l’attend dans quelques années … SOIT !
    & 2 / Ce type de vie ne m’intéresse pas. Je n’ai pas du tout envie de gouverner mon pays, qui est l’Ecosse. J’ai d’autres projets nettement plus intéressants. J’aimerai me lancer dans une carrière de photographe. Ou alors, de mannequin. Ou alors, de jet-setteuse. LOL. Je rigole. Tout le monde sait que ce n’est pas un métier, mais juste une activité.
    Enfin bref, tout cela pour dire que : je suis dans cette école CONTRE mon plein-gré. Je suis dans cette école car j’ai été contrainte d’y venir. Et cela me fait chier.

    De là où je suis. Je ne pense à rien. Je ne pense pas à mes parents, pas à ma famille, pas à l’année qui m’attends. Je baisse les yeux, l’herbe est d’un vert éclatant. Ce genre de vert que seule Bree Van De Kamp arriverait à obtenir pour sa pelouse. Je décide de m’asseoir. Tant pis
    si je dégueulasse mes fringues. Les machines à laver & les bonnes Guatémaltèque sont payé pour nettoyer. Je porte un leggings en cuir ultra-moulant, sans aucun pli, avec des ankle-boots noir. Je précise sans « aucun pli » car les nanas qui portent des treggings avec plis me dégoutent. Je trouve cela moche. Digne des pauvres gueuses essayant de porter des vêtements digne des plus grands. Et j’ai assorti le tout avec un débardeur blanc Zadig et Voltaire & une veste en cuir Schott. Mes cheveux châtains tombent en cascade sur mes épaules, et avec tout le noir que j’ai mis sur mes yeux ont pourraient croire que je viens de chialer.
    Avec moi, j’ai emporté ma guitare. Lorsque je vais en promenade-solitaire, j’aime prendre ma guitare, comme cela dès que je trouve un lieu tranquille, j’en profite pour composer. Sans savoir pourquoi, je me mets à chantonner et à gratter : « Anyone Else But You » des Moldy Peaches. J’ai entendu cette chanson dans ce film : Juno. && depuis je suis tombé amoureuse de ce groupe.
    Si je décide de chanter et de jouer de la guitare dans un lieu où il n’y a personne, c’est parce que personne ne sait que j’aime chanter & composer. C’est mon secret à moi.

_________________

    La réalité est un cauchemar pour tout ceux qui rêvent. L’espoir fait vivre mais ceux qui vivent d’espoir meurent de faim. La vie c’est pas toujours comme on veut , c’est souvent comme on peut. Quand je m’occupe de mes oignons, j’ai envie de pleurer. N’y a-t-il que dans les crématoriums qu’on trouve de la chaleur humaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Grace Miller
Admin ■ Where are you Superman ?
avatar

Messages : 620
Date d'inscription : 26/06/2009
Age : 28
Crédits. : Anne-C.

Carte d'Identité Royale.
SCHOOL YEAR: Deuxième Année
RELATIONS:
MORE & MORE:

MessageSujet: Re: TOM && VIOLET; anyone else but you   Lun 21 Déc - 19:37

    Et voila rebelote. Encore une année. Ici. Dans ce fichu chateau avec ces fichus profs et bien sur ces fichus élèves. Quelle bande de nouilles. Enfin nouilles, plutot fils et filles a papa. Me revoila. Encore une fois. Je suis rentré hier au chateau pour rien vous cachez. Oui après une année chaotic j'ai décidé de partir au loin. Avec Danny on a décidé de faire le tour des USA. Loin de notre pays loin de tout ca. On le méritait. 2 mois de purs délires. Fete, Musique, Fille, Baise. Que du bonheur. Ca fait du bien pour rien vous cacher. Je sais que cette année sera très différente. Vous voulez savoir pourquoi ? Déja ya ma petite soeur, Violet qui débarque. Je suppose que son mec vient aussi. Doux Jésus. Comment je vais gérer ca ? Violet est si naive parfois. Elle est encore jeune. Je dois bien avouer que j'ai tendance a la protéger. Meme si depuis mon départ l'an passé, les liens avec ma petite soeur sont transparent. On s'parle plus, on s'voit plus rien. J'espère que cette année tout changera entre nous. Ok, ok, genre j'me la joue nostalgique. Mais attention si ma soeur fait la moindre connerie, le grand frère rappliquera. Je nous connais, je sais déja que notre année dans la meme école sera...Impressionnante.
    En fait, avec Violet, on a jamais fréquenté les memes écoles. Notre mère n'a jamais voulu histoire qu'on se fasse notre propre personnalité et surtout que Violet ne souffre pas d'etre la soeur de....Mais la, ah ah, tant pis pour elle. Ici, tout le monde me connait. J'ai une réputation a tenir. Je compte pas que Violet la brise. Et puis, elle devrai etre digne des Grace Miller. Qu'elle me fasse pas honte sinon je la renie a tout jamais.
    Bref, mon retour aussi est assez spécial. J'appréhende voir Lilly & Arielle. Ce voyage avec Danny m'a fait réaliser beaucoup de chose. Je sais laquelle je veux maintenant. Mais passons. Je suis rentré hier soir.Aujourd'hui j'ai flané, je ne sais meme pas quand Violet arrive. En attendant, je vais aller un peu dans les collines. Il fait pas encore frais, j'en profite. Et puis il n'y a personne. J'en profite encore. Après ils seront tous la, et ca sera...Horrible. Non mais sérieusement je sais que toutes les nouvelles vont encore me tomber dessus, quand aux anciens n'en parlons meme pas. J'espère pour eux qu'ils se sont enfin décoincés. Le monde ici sera meilleur si c'est le cas. Ah j'imagine quand meme les p'tites nouvelles. Si pures, si innocentes....j'adore.

    En marchant les mains dans les poches de mon baggy, j'porte ma guitare sur l'épaule. J'ai besoin de jouer, me sentir en contact avec la nature autrement que cet été avec une fille, voir la solitude en face. Ok, mon coté solitaire ressort. Zut ! Le silence. J'adore le silence. On se sent en communication. Avec soi meme bien sur. J'aime. J'adore. Je marche doucement, j'aime cet endroit si apaisant. Finalement mon plaisir est de courte durée. J'en étais sur. Ici on peut pas etre seul. J'vous jure, pour trouver un endroit où vous pouvez etre seul, il existe pas. Si vous le trouvez appelez moi. Vous m'trouverez, partout. On m'trouve toujours moi que voulez vous. J'avance vers cette voix, cette mélodie, cette chanson que je connais. Juno. Ma soeur. Elle est déja la ? En m'avancant, mes doutes deviennent certains.


    Violet ?

_________________
[list]




THE SATURDAY'S - EGO
And now you wanna pretend that you're a superstar
And now you want us to end what's taken you this far
Don't tell me that you've done as far as we go
You need to have a sit down with your ego
(C)UNKNOWN

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet Daisy Grace Miller

avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 25
Crédits. : SATINE & OCTOBER (FT WILLA HOLLAND)

Carte d'Identité Royale.
SCHOOL YEAR: Première Année
RELATIONS:
MORE & MORE:

MessageSujet: Re: TOM && VIOLET; anyone else but you   Lun 21 Déc - 22:02

    La musique n’a jamais était ma passion. Et à l’heure actuelle, je ne peux même pas vraiment dire que la musique représente à mes yeux une passion. Dans ma vie, mon hobby numéro 1, c’est la photographie. Depuis que ma mère m’a offert mon premier reflex lors de mon 14ème anniversaire, je ne le lâche plus. Cet appareil est vieux comme le monde, mais j’ai du mal à m’en séparer. Je l’ai toujours sur moi. Je prends tout est n’importe quoi en photos, surtout n’importe quoi. Mais j’aime ça. Intensifier un moment, faire qu’il devienne éternité. Faire d’une action, un souvenir. Il n’y a rien de mieux. La mémoire peut nous jouer des tours : « Non je ne me souviens pas de ça. » « Je ne m’en souviens plus avoir fait ça. » Avec les photos, tu te souviens de tout. Tu ravives des flammes, tu ravives des moments de ton passé. Mais je n’aime pas que la photographie, il y a aussi la mode. Les fringues, les fashion-week. Cela peut paraître assez superficiel. Mais voilà, c’est un peu mon monde aussi. Quand tu viens d’une famille riche, Lagerfeld fait vite partit de ton vocabulaire surtout si tu es une nana. C’est bien la seule chose de positive que je souhaiterai garder de ma vie royale : le fait d’avoir connu le goût pour les belles pièces de qualités. A l’heure actuelle, la presse Ecossaise me qualifie de It-Girl. Quand tu te fringues avec un style bien personnel, quand tu vas de fête en fête, et quand tu portes un nom tel que Grace Miller, ce n’est pas étonnant ... Mais la presse ne m’a jamais fait peur. Bien au contraire. Je m’amuse avec elle. Des ruptures avec des garçons improbables tel que Ed Westwick. Des photos de paparazzi vulgaire. Des coups de gueule. Que ce soit à travers la caméra où part le papier, je manipule les journalistes & les pauvres guignols qui lisent et dépensent une fortune pour ces saloperies. D’ailleurs, la dernière boutade que j’ai faite à travers la presse, c’est des excuses pour mon frère. Mes excuses étaient sincères à 300%, je l’avoue. Mais le fait est, que lorsque la journaliste m’a interroger, j’été sûrement partis dans un délire « Confidences », et je n’ai pas pu m’empêcher de m’excuser auprès de Tommy …

    Flash-Back. Quelques mois auparavant …

    - Mais putain expliques moi pourquoi tu es partie balancer ça à la presse ?
    - MAIS PARCE QUE C’EST LA REALITEE TOM. TU ES JUSTE UN PUTAIN DE CONNARD. TU ES IRRESPONSABLE. VANITEUX. ET TRES CON. & JE TE DESTESTE. J’ESPERE QUE TU ES CONSCIENT DE TOUT CELA ?
    - Pourquoi tu gueules ? Je voulais juste comprendre pourquoi tu avais étais dire toutes ces saloperies sur la BBC … La BBC Violet. On ne parle pas d’une chaîne payante du câble. Mais d’une chaîne regardé par plus de 10 millions de personnes. Mais maintenant je comprends … On a plus rien à se dire …

    Fin.

    Oui. Je suis partie il y a quelques mois balancer lors d’un journal télévisé de 20 heures, que mon frère était un connard, irresponsable, qui n’avait aucun sens de la famille, qu’il était égoïste et qu’il se contre fichait de tout. A cette période de ma vie, j’étais énervée car c’été le moment où il avait avoué à mes parents qu’il refusait de devenir le prochain héritier, et forcément, moi cela m’avait mise KO, vu que j’étais la prochaine sur la liste. J’avais vraiment eu un comportement de salope. Après cette interview nous nous sommes disputés et avons mit à terme à notre relation fraternelle. Puis, il y a 2-3 semaines de cela, lors d’une interview télévisée pour apprendre mon inscription au Highland-C. J’ai fais des excuses publiques. J’ignore si Tom les a vu. Sincèrement, avec cela, j’ai provoqué le buzz. Je suis devenus « la gentilles sœur » On a qualifié mon acte d’un « repenti »


    Citation :
    La jalousie m’a fait perdre la boule. Et je le regrette. Je l’ai traité de connard devant tout le monde. Ai dit que c’été un sale-con qui ne méritait même pas qu’on prenne attention à lui. Mais encore une fois, je le répète, j’ai parlé sous le coup de la jalousie. Je me suis laissé emporter par mes émotions. Surtout que mon frère n’a pas eu que des joies dans sa vie, durant son épreuves de fiançailles avec Lily McBride … et moi je n’ai même pas été présente pour lui, alors que je sais que lui sera toujours là pour m’écouter et me soutenir quoiqu’il arrive … A part pour mon histoire avec Arthur. Et c’est pour cela que j’aimerais qu’il me fasse confiance, que j’aimerai qu’il m’épaule, chose qu’il ne fait pas, et c’est ça qui me déçoit. Mais malgré tout, il reste mon frère. Et Tom : Je t’aime ! Sache que c’est moi la femme de ta vie ! Et pas cette pseudo-Ecossaise avec qui tu es forcé de mariage !

    Franchement, j’espère qu’il n’a pas vu mes excuses. Cela serait plus simple. Car cela va paraître idiot, mais derrière tout cela, j’ai tout de même une certaine fierté que j’aimerai préserver. Enfin bon… Après s’être rabaissé à la TV, je parle encore de fierté …
    Enfin, bref, je suis là assise sur ce magnifique gazon. A jouer cette magnifique chanson. Traduction : « N’importe qui d’autre que toi ». Je suis coupé du monde, avec ma guitare et ces paroles qui me font remonter des souvenirs noirs. Quand soudain, quelqu’un qui prononce mon nom … Je me fige d’un seul coup. Aucuns sons ne sortent de ma bouche. Je pose violemment ma guitare. Et me retourne tel un robot. Mon visage se décompose. Je pâlis en l’espace de 2 secondes. C’est lui. Tom. Il est là. Juste devant moi. Que fait-il ici bordel de merde ? « N’importe qui d’autre que toi » !
    Je me lève tout doucement, sans voir que je suis pleine d’herbe. Nous sommes à quelques mètres l’un de l’autre. Je ne sais quelles réactions adopter avec lui. Lui sourire ? Lui tirer ma tronche de blasée ? L’embrasser ? Pleurer ? J’ignore totalement. Je m’avance timidement vers mon grand-frère. Les larmes me montent aux yeux. Et d’une voix très douce, remplit d’interrogation je lui dit :

    - Je suis censée faire quoi maintenant ?

_________________

    La réalité est un cauchemar pour tout ceux qui rêvent. L’espoir fait vivre mais ceux qui vivent d’espoir meurent de faim. La vie c’est pas toujours comme on veut , c’est souvent comme on peut. Quand je m’occupe de mes oignons, j’ai envie de pleurer. N’y a-t-il que dans les crématoriums qu’on trouve de la chaleur humaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Grace Miller
Admin ■ Where are you Superman ?
avatar

Messages : 620
Date d'inscription : 26/06/2009
Age : 28
Crédits. : Anne-C.

Carte d'Identité Royale.
SCHOOL YEAR: Deuxième Année
RELATIONS:
MORE & MORE:

MessageSujet: Re: TOM && VIOLET; anyone else but you   Lun 21 Déc - 22:30

    Cette chanson que Violet chantait était tout simplement la première chanson qu'on avait chanté ensemble. Avant de venir ici, on avait pour habitude de se caler dans un endroit calme, un peu comme celui ci, et de jouer. C'était pas sa première passion, mais c'était la mienne. Avec Violet on était hyper proche, genre inséparable. Elle s'était mise a la guitare a force de me voir. Et celle de Juno, on avait tendance a la chanter ensemble, tous les deux. Un peu comme dans le film en fait. Lorsqu'on s'éloigner de notre chateau et qu'on jouait, on en oubliait la réalité. La principauté, les paparrazzis, les gens manipulateurs, nos parents. On oubliait tout. C'était un peu elle & moi contre le monde. Je pense que notre séparation a été le début des histoires. On s'est oublié. On avait plus aucun moment pour nous. Je le regrette. C'est comme si j'avais perdu ma petite soeur. Ma seule alliée dans ce monde la.
    A vrai dire la première passion de ma soeur est la photo. Quand elle a commencé a en faire, j'étais son modèle. Elle me prenait tout le temps. On doit avoir des tonnes de photos ensemble. Ca nous liait. J'avais l'impression de vivre un truc spécial avec elle. Elle est franchement douée. Beaucoup plus que la guitare....Meme si ca fait très longtemps que je ne l'ai pas entendu. Tout ca me manque. Oui ma petite soeur me manque. Je regrette ce qui s'est passé. Je l'ai abandonné. Je n'aurais jamais du. Quand je suis parti le soir de mes fiancailles, je ne lui avais rien dit. Juste une lettre....


    Flash Back

    Petite soeur,

    Ce soir est un soir spécial. Tu le sais. Lilly & moi on annonce nos fiançailles. Je sais ca peut te paraitre bizarre mais moi aussi. Je sais que tu considère Lilly comme une soeur mais que tu as du mal a comprendre notre histoire et encore plus que ton frère se marie. J'ai du mal aussi
    Si je t'écris cette lettre ce soir c'est pour te dire que je m'en vais. Tu la trouveras une fois que je serais parti et tant mieux. Tu n'auras pas a me rattraper. Excuse moi Violet. Je t'en prie. Tu le sais peut etre pas, mais je suis ton frère et je t'aime quand meme
    Seulement je ne supporte plus cette situation. Il y a Lilly, oui, mais il y a Arielle. Une fille que j'ai connu la bas, dans cette école. Je suis perdu Violet. Si je pars ce soir c'est pour éviter de gacher ma vie avec un mariage. Tout ca ne me ressemble pas. Je pars aussi parce que je ne veux pas ce titre. Papa & Maman l'apprendront ce soir. Je pars Violet. Je pars avec Danny. On va vivre notre vie, celle qu'on a toujours voulu.

    Je reviendrais, promis.
    Prend soin de toi petite soeur
    I Love U

    Tom.

    Je me souviens encore de cette lettre. Violet avait connu Lilly dès le début de ma relation avec elle. De suite elles s'étaient merveilleusement entendu. Genre comme si elles étaient devenues soeurs. Je n'ai jamais reparlé de tout ca avec Violet. Surtout depuis le jour où elle a parlé a la BBC. La BBC quoi ! Comment a t elle pu oser ? Je me suis toujours dit que Violet était ce genre de fille. Vous savez, je la connais, niveau provoc je crois qu'elle a dépassé le maitre. Oui oui, les Grace Miller Rois de la provoc ! On adore.
    Mais il y a quelques semaines, j'ai vu ses excuses. Et j'dois avouer qu'elle m'a touché. Ca c'est ma Violet, ma petite soeur. Dieu sait que je l'aime. Oula je ne devrais peut etre pas dire ca ? J'ai une réputation a tenir mes amis. Je ne dois pas etre sensible. Pas devant tout le monde.
    Violet m'a regardé avec ce regard triste. J'avais envie de la prendre dans mes bras. De la serrer contre moi, de la rassurer, de m'excuser, de lui dire que je ne lui en voulait pas, qu'elle était ma petite soeur et qu'elle serait toujours ma petite soeur. Finalement elle se lève, je m'approche. Je vois ses yeux brillaient par les larmes. Je ne dis rien, m'avance et la prend dans mes bras. Je lui chuchote alors....


    Tu m'as manqué...

_________________
[list]




THE SATURDAY'S - EGO
And now you wanna pretend that you're a superstar
And now you want us to end what's taken you this far
Don't tell me that you've done as far as we go
You need to have a sit down with your ego
(C)UNKNOWN

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet Daisy Grace Miller

avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 25
Crédits. : SATINE & OCTOBER (FT WILLA HOLLAND)

Carte d'Identité Royale.
SCHOOL YEAR: Première Année
RELATIONS:
MORE & MORE:

MessageSujet: Re: TOM && VIOLET; anyone else but you   Mar 22 Déc - 12:45

    J’ai toujours considéré les pleures comme un acte de faiblesse. Les enfants qui pleurent pour avoir un jouet souhaitent faire pitié à leurs parents. Les nanas qui pleurent quand leurs mecs les jètent comme une vieille chaussette qui pue, espèrent leurs faire pitié en jouant les fontaines à eau. Les personnes qui pleurent lorsqu’elles perdent un être chère, espèrent que les autres auront pitié de leurs situation tragique : mais ce n’est pas parce que les gens pleurent, que les morts reviennent … Oui. Pleurer est donc un acte de faiblesse. Quand tu pleures, tu ravales ta fierté, tu ravales ton honneur. Et je trouve vraiment qu’avoir des larmes qui coulent sur ton visage, avoir le nez qui coule, et avoir des sanglots qui t’empêchent de respirer : cela fait vraiment greluche, cela fait ridicule, cela fait simplement faible … Toute ma vie j’ai tenté de me faire percevoir comme quelqu’un de fort sur le plan mental. J’ai essayé de rire de toutes les critiques méchantes & non constructives qu’autrui pouvait m’adresser, j’ai essayer de jouer les m’en-foutiste lorsque l’ont m’agressait, j’ai essayer de devenir une personne qui clash et qui aiment casser tout le monde pour tenter d’avoir du respect au niveau de mes amis. J’étais limite méchante. Je disais tout ce que je pensais au moment où je le pensais. Je disais tout haut ce que tout le monde pensait tout bas sans en éprouver la moindre gêne. Certains me redoutaient, d’autres pesaient leurs mots en ma présence, d’autres aimer mon côté « cash » et n’hésiter à me provoquer pour tester ma répartie. Lors de mon adolescence je me suis construit un personnage, et depuis, je n’arrive plus à m’en détacher. Alors pour éviter de trop souffrir et de trop y penser, il peut m’arriver fréquemment de prendre certaines drogues lors de soirées … Où lorsque je m’ennuie. Je sais que c’est vraiment ridicule et puérile comme comportement, mais malgré le fait que je sois « quelqu’un de fort » malgré tout, le fait de ne pas assumer pleinement qui je suis, c’est vraiment un putain d’acte de faiblesse. Mais voilà, le fait est que malgré tout, je reste un humain, et le fait est qu’à cet instant précis, je suis en larmes. Cela doit faire 4 ans, que je n’avais pas pleurer, 4 ans que je n’avais pas versé UNE SEULE larmes. Et aujourd’hui, je me suis transformé moi aussi en une putain de fontaine à eau. A cet instant, je suis dans les bras de mon grand frère, et le serre très fort, comme je n’ai jamais serré quelqu’un. J’ai besoin de rattraper tout ce temps où je ne l’ai pas vu. Tout ce temps où il n’été pas présent. Alors, je le serre fort. Les larmes coulent toutes seules & mon khôl se mets réellement à couler. Je ressemble à ses filles dépressives qui se foutent de leurs maquillages. Quelle honte ! Je me sens légèrement ridicule & naze. Je me sens très conne. La situation est réellement bizarre. Peut-être que moi aussi à cet instant Tom se dit dans sa tête : « Elle me fait trop pitié ! » Alors, je tente de rattraper le coup. Après quelques longues secondes qui m’ont semblé passer très vite, je me mets sur la pointe des pieds et glisse à mon tour dans l’oreille de mon frère :

    - Toi tu ne m’as pas du tout manqué … Espèce de tête de con !


    Je me recule légèrement, et ne peux m’empêcher de lancer à mon frère un petit sourire ironique comme je les aime. Histoire de rattraper le coup du « J’ai pleuré ». Non. Parce que je connais très bien Tom, et je le vois venir à 300 kilomètres avec ses grands sabots. Dans quelques temps, pour bien m’afficher comme il se doit il ne pourra s’empêcher de dire, quand nous serons en grand comité : « Tu te souviens Violet. Quand tu as pleuré ? Ah ! C’été trop mignon ! » AhAhAh ! Mais bon, c’est mon frère, et je ne pourrais pas le changer. D’ailleurs, je le prends tel qu’il est, et ne le changerai pour rien au monde.
    Je lui prends la main, à travers mes doigts glacés, et après avoir repris petit à petit mes esprits, lui dit :

    - Tom. Je suis sincèrement désolée. Désolée d’avoir était une petite conne. Désolée de t’avoir insulté devant des millions de gens. Désolée de t’avoir rabaissé. Désolée de ne pas avoir prit de tes nouvelles durant tout ce temps. Désolée aussi, de ne pas avoir était présente pour toi lorsque tu en avais besoin …

    C’en était trop pour moi. Et sans pouvoir me contrôler des larmes re-jaillirent de mes yeux. Merde alors. Heureusement, sur ce coup il n’y avait pas les « suffoquages », mais voilà quoi. Je déteste vraiment pleurer, c’est une horreur.

_________________

    La réalité est un cauchemar pour tout ceux qui rêvent. L’espoir fait vivre mais ceux qui vivent d’espoir meurent de faim. La vie c’est pas toujours comme on veut , c’est souvent comme on peut. Quand je m’occupe de mes oignons, j’ai envie de pleurer. N’y a-t-il que dans les crématoriums qu’on trouve de la chaleur humaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Grace Miller
Admin ■ Where are you Superman ?
avatar

Messages : 620
Date d'inscription : 26/06/2009
Age : 28
Crédits. : Anne-C.

Carte d'Identité Royale.
SCHOOL YEAR: Deuxième Année
RELATIONS:
MORE & MORE:

MessageSujet: Re: TOM && VIOLET; anyone else but you   Mar 22 Déc - 13:20

    Je n'ai pleuré que rarement. Dans la famille Grace Miller, on a beaucoup trop de fierté. Pleurer est un acte de faiblesse. Violet ne m'a jamais vu pleurer. J'me suis toujours montré fort devant elle. Meme quand je devais lui annoncer les pires nouvelles. La mort de notre grand mère par exemple. J'avais du lui annoncer après que notre père me l'avait annoncer. Maman était censé l'annoncer a Violet, mais cette dernière avait du partir a l'hopital au chevet de sa propre mère. Ce fut très éprouvant mais j'étais la pour elle. Violet n'avait pas voulu pleurer ce jour la, mais en la prenant dans mes bras, elle avait versé une larme. Bien sur, elle avait réussi a ne jamais me le montrer mais je l'avais deviné. Cependant je ne lui avais jamais avoué.
    Mais je me souviens d'un moment très particulier. Violet devait avoir 10 ans, j'en avais donc 12. On jouait dans une vieille cabane en bois, ne me demandez pas a quoi je ne serais meme pas vous répondre. Bref, tout ca pour vous dire que Violet s'était fait mal. Elle était tombée au point de se fouler la cheville. J'avoue que j'ai eu très peur. Mais je me souviens du courage et de la force qu'a eu Violet. Elle en avait les larmes aux yeux, mais non, elle s'était relevée et s'était dirigée vers le chateau. Evidemment, j'avais fini par la porter étant donné qu'elle souffrait réellement.
    Mais si je dis tout ca, c'est parce que j'ai toujours eu une admiration incroyable pour elle. Je m'inquiétais toujours pour elle, mais au fond, j'ai toujours su qu'elle serait assez forte pour qu'elle surmonte les pires épreuves. Comme celle de mon départ. Mais je ne pensais pas qu'elle m'en voudrait autant et qu'elle réagirait comme ca. En meme temps j'ai du vraiment la blesser. Je le regrette
    Elle était toujours dans mes bras. Je retrouvais une chaleur oubliée. Elle était la seule a me voir comme ca. Protecteur, aimant, a l'écoute...Avec elle j'étais une autre personne. Je cherchais pas a la faire souffrir. C'est ma petite soeur quand meme. Par contre je suis quelqu'un de très calme et de passif genre "Peace & Love" mon frère. Mais si on touche a ma soeur, je deviens très violent, genre "un tigre qui sort de sa cage". Je ne pourrait jamais l'accepter. Qu'on s'en prenne a elle, a la personne qui a la meme sang que moi, il en est hors de question. Mais la, Violet était comme toujours : fière. Elle se retira en me disant que je lui avais pas manqué du tout.


    -Geeeeenre.


    Je lui avais dit ca avec un sourire extra large. On adorait se taquiner. Genre s'envoyer des pics toujours en montrant notre fierté. Mais en disant ca, j'avais compris quelle disait le contraire. Genre "jte déteste" voulait tout simplement dire "je t'aime frangin". Avec Violet on se disait jamais les vrais mots. Lui dire qu'elle m'avait manqué était tout simplement la première fois que je lui disais. Mais Violet venait de me surprendre. Je savais qu'elle s'était excusé lors de l'interview pour The Queen, mais en direct live...Wahou j'étais complétement choquée. Alors je l'ai écouté. Puis au bout d'un moment je l'ai coupé. Ca en était trop pour nous deux. Ca...Débordait d'amour. Horrible venant des Grace Miller...

    -...Violet, violet, c'est bon, je sais tout ca.
    Merci, mais ne t'inquiète pas, tout va bien, je suis passé a autre chose. Ces histoires appartiennent au passé. Maintenant, on est ici, dans cette colline, on commence une nouvelle année. Tu verras, ici c'est très différent....


    Je souris en regardant ses yeux brillant. Je savais qu'elle détestait pleurer, donc je tentais de sauver le coup...Je ne tenais pas a la voir pleurer, je ne savais pas du tout gérer tout ca. J'avais l'habitude de tout gérer mais les larmes, non. C'était impossible. Je n'avais jamais pu. Quand Lilly avait pleuré pour nous, quand Arielle s'était mise a pleurer lors de notre rupture. C'était toujours trop pour moi. J'avais juste envie de partir en courant. Mais la je devais rester et etre fort. Alors autant la rassurer et la réconforter....

_________________
[list]




THE SATURDAY'S - EGO
And now you wanna pretend that you're a superstar
And now you want us to end what's taken you this far
Don't tell me that you've done as far as we go
You need to have a sit down with your ego
(C)UNKNOWN

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet Daisy Grace Miller

avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 25
Crédits. : SATINE & OCTOBER (FT WILLA HOLLAND)

Carte d'Identité Royale.
SCHOOL YEAR: Première Année
RELATIONS:
MORE & MORE:

MessageSujet: Re: TOM && VIOLET; anyone else but you   Mar 22 Déc - 18:57

    « On commence une nouvelle année. Tu verras, ici, c’est très différent. » Je ne dirai pas que j’aime le changement. En réalité, je déteste cela. Mis à part quand je suis dans une situation de merde, quand je mène une vie de merde, là, le changement ne me dérange en rien. Par exemple, quand j’étais jeune, jusqu’à mes 13 ans, je menais la vie d’une parfaite petite fille parfaite en apparence. J’étais un modèle pour toutes les jeunes filles digne de ce monde : gentille avec Papa & Maman, sympathique avec les professeurs, d’excellente notes, respectueuse & polie avec les autres. Oui, mais le fait est que pour moi, je vivais une vie de merde. Et j’ai décidé du jour au lendemain de changer cela. Je me suis dévergondais, rebellais. J’ai abandonné les rallyes du samedi, et les garden-party du dimanche, pour me mettre aux soirées chez Cory Kennedy à NY le samedi soir jusqu’au dimanche matin, et je me suis mise à des « after-party ». Adieu le champagne & les toasts au caviar. Bonjours la bière & la coke. Adieu les petites robes en dentelle, et bonjour les minijupes en cuirs avec les collants troués. A l’école, j’ai commençais à snober mes « amies » qui me dégoûtaient du plus profond de mon être, et qui ne traînaient avec moi QUE parce que je faisais partie de la famille royale. J’ai commencer à sécher, à répondre à mes profs, à me disputer avec mes parents pour des sujets basique tel que : « NON CE SOIR TU NE SORTIRAS PAS ! » Ils appelaient ça : « La crise d’adolescence » Moi je nommerai plutôt ça : « La libération »
    Aujourd’hui, je n’ai que 17 ans et j’ai déjà une vie que beaucoup de filles m’envient. Ma face est accrochée dans beaucoup de magazines de mode, grâce à mon sens inné de la mode. Je fais partie de ses VIP qui sont invités PARTOUT. J’ai un petit ami que j’aime, et qui m’aime plus que tout. J’ai une bonne d’amis camés qui me servent à garder de très bon contact avec ce nouveau monde. Il faut avouer qu’entre le monde royal & le monde que je qualifierai du « showbiz » il y a carrément un fossé. Si je le nomme du « showbiz » c’est parce que je côtoie vraiment du beau monde : créateur, jet-setteur, acteur, chanteur … D’ailleurs, c’est assez étrange de n’avoir jamais croiser mon frère la rock star dans l’une des party branchée. Nous sommes tous les deux des loosers. Des déceptions pour les parents. Nous avons tout les deux quittés notre monde BCBG pour un plus déjanté. Mais à quel prix ? A l’heure actuelle, j’ai du complètement quitter ma vie fun, pour faire un pas en arrière, et revenir dans cet élément qui me dégoûte profondément. Maintenant, David Guetta ce ne sera que dans mon iPod. Ici, c’est sûrement du Beethoven & du Mozart qui accompagneront mes déjeuner. Le couvre feu est à 21h30, heure à laquelle à l’époque je sortais de chez moi. Tu as donc raison Tom : cela va être très différent.

    - Je vais t’avouer que ça me fait un peu flipper d’être ici. Ce nouvel environnement change complètement de ce que je vivais avant. Et j’ai un peu peur de ne pas m’adapter …

    Mes larmes avaient séchés. Je m’étais calmé. J’avais retrouvé mon frère. Il ne m’en voulait pas. Et heureusement, car je ne sais pas comment j’aurais réagis si il avait décidé de m’en vouloir à vie. Non. Je ne préfère ne pas penser à cette option qui est trop difficile. De temps à autre, je m’amuse à imaginer ma vie si j’avais continué à vivre comme mes parents l’envisager, si j’avais continué à être une fille parfaite. Et c’est assez gore comme situation. J’aurais les cheveux brunshingés, et le teint parfait. Je porterais des jupes tailles hautes, et des babies, avec des chemises bouffantes & des serre-têtes. Quelle horreur ! Je dis cela, mais imaginaient Tom avec des polos Ralph-Lauren & des slims ou des pantalons à pinces. MDR. La grosse blague. Ce serai assez fun.
    D’ailleurs, je me demandais quelque chose …

    - Mais Tom. Que moi je sois là, c’est compréhensif. Mais toi ? Qu’est ce que tu fous ici ? T’étais pas censé être, genre, en tournée mondiale ? Où en train d’être en studio pour enregistrer un opus ?

    En effet, il y a peu de temps, j’avais cru lire quelque part, que Tom & son pote avaient décidé de repartir en tournée … Enfin, bref, ils voulaient relancer leurs carrières. Dans ces cas là, si Tom reste ici, je vais peut-être pouvoir me barrer de cet endroit … =D

_________________

    La réalité est un cauchemar pour tout ceux qui rêvent. L’espoir fait vivre mais ceux qui vivent d’espoir meurent de faim. La vie c’est pas toujours comme on veut , c’est souvent comme on peut. Quand je m’occupe de mes oignons, j’ai envie de pleurer. N’y a-t-il que dans les crématoriums qu’on trouve de la chaleur humaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Grace Miller
Admin ■ Where are you Superman ?
avatar

Messages : 620
Date d'inscription : 26/06/2009
Age : 28
Crédits. : Anne-C.

Carte d'Identité Royale.
SCHOOL YEAR: Deuxième Année
RELATIONS:
MORE & MORE:

MessageSujet: Re: TOM && VIOLET; anyone else but you   Mer 23 Déc - 20:36

    La musique. Comment définir ce qu'était la musique dans ma vie ? C'était inexplicable. Du moins, je pense que personne ne pourrait me comprendre. La musique raisonne sans cesse en moi. Je me lève le matin en écoutant de la musique, je joue toute la journée de la guitare, je me couche avec de la musique dans la tete. Je crois que l'ame de Bethoven a du se réincarner en moi. Mais version Rock. Attention je ne parle pas de Mozart l'Opéra Rock, une comédie musicale qu'il y a en France. Ouais, j'en ai entendu parler mais bon. N'allez pas comparer ce que j'ai dis a ca. Genre ils font du rock comme moi je suis GAY ! La blague quoi ! tout le monde sait mon amour formel pour les filles.
    Ah les filles. Doux Jésus que j'aimerais m'en taper plein. Le monde serait tellement nul sans elle. A vrai dire je cherche encore ma Muse, meme si je pense l'avoir trouvé au jour d'aujourd'hui. Ouais. Vous savez que dans la musique, avoir sa muse est très très important. Genre aussi important que le slip rouge de Superman sur sa combinaison bleue. D'accord, a force de me lire, vous pensez que je voue une totale admiration a Superman. J'avoue qu'il fait parti de mes idoles niveau comparation. J'adore le comparer. Il est tellement...Wahou quoi ! Indescriptible. Un peu comme moi quoi ! Mais en plus ridicule. Tout ca pour dire que j'adore la musique et les filles. Et les deux vont super bien ensemble. Genre un peu comme un baggy avec des converses. Ca se marie parfaitement bien !
    Mais dans la musique ya un truc que je ne pourrais jamais quitter : MA GUITARE. Je suis en communication profonde avec elle. Comme si elle était mes doigts, mon coeur. Je suis son corps, elle est mon ame. Ou elle est mon corps, je suis son ame. A vous de voir ce que vous préférez. Mais croyez moi cette guitare, c'est toute ma vie. Du reste j'ai offert sa première guitare a ma soeur. C'est comme ca qu'elle s'y est vraiment mise. Je me souviens de son regard. Elle était a la fois folle de joie et a la fois choquée genre: qu'est ce que je vais faire de ca moi ? Mais ca nous a rapproché. On avait développé une vraie complicité grace a cette guitare. Mais a présent elle avait peur d'etre ici. Elle qui n'avait jamais peur, j'étais vraiment surpris d'entendre ca. Mais bon, j'étais la, je devais etre la pour elle, pour la rassurer. Après tout, il y a un an, c'était moi a sa place. Je ne supportais pas, et je ne supporte toujours pas les règles d'ici. Mais hors de question que je file les bons tuyaux a ma soeur. Remarque, au moins je sais qu'est ce qu'elle fera. Mais bon, on verra dans la suite.


    Ne t'inquiète pas Violet, ici, tu verras c'est pas si terrible que ca. Et puis tu vas très bien t'adapter ici. T'es une Grace Miller. On s'adapte a tout...


    Oui. Je devais officiellement parcourir les routes avec Danny & avec ma guitare. Le kiffe total. C'est vraiment le pur bonheur. Je dirais que je ressens la meme chose que Guillaume Canet dans "Jeux d'Enfants" lorsqu'il dit : "Du bonheur à l’état pur, brut, natif, volcanique, quel pied ! C’était
    mieux que tout, mieux que la drogue, mieux que l’héro, mieux que la
    dope, coke, crack, fitj, joint, shit, shoot, snif, pét’, ganja,
    marie-jeanne, cannabis, beuh, péyotl, buvard, acide, LSD, extasy. Mieux
    que le sexe, mieux que la fellation, soixante-neuf, partouze,
    masturbation, tantrisme, kama-sutra, brouette thaïlandaise. Mieux que
    le Nutella au beurre de cacahuète et le milk-shake banane. Mieux que
    toutes les trilogies de George Lucas, l’intégrale des muppets-show, la
    fin de 2001. Mieux que le déhanché d’Emma Peel, Marilyn, la
    schtroumpfette, Lara Croft, Naomi Campbell et le grain de beauté de
    Cindy Crawford. Mieux que la face B d’Abbey Road, les CD d’Hendrix,
    qu’le p’tit pas de Neil Armstrong sur la lune. Le Space-Mountain, la
    ronde du Père-Noël, la fortune de Bill Gates, les transes du
    Dalaï-Lama, les NDE, la résurrection de Lazare, toutes les piquouzes de
    testostérone de Schwarzy, le collagène dans les lèvres de Pamela
    Anderson. Mieux que Woodstock et les rave-party les plus orgasmiques.
    Mieux que la défonce de Sade, Rimbaud, Morisson et Castaneda. Mieux que
    la liberté. Mieux que la vie..." Voila c'est ca, la tournée. C'est ca d'etre sur scène, de jouer en live, de dormir deux heures, de se lever avec une fille différente tous les matins, de partir a l'arache, de vivre quoi. De vivre son rêve. Oui, je rêve de revivre tout ca. Un jour peut etre. Peut etre cet été. Mais si j'étais pas parti c'était pour Violet, pour Lilly et Arielle. Mais Violet ne devait pas savoir tout ca. Et pour la confrérie. J'étais a présent contre Michael Berh. Il fallait que je sois la. Le détruire. J'étais la pour ca. Mais tout cela était secret. Et c'était mieux ainsi...


    Oui, avec Danny on devait repartir. En fait, j'enregistre quelques maquettes en ce moment, je te ferais écouter si tu veux.
    Et toi alors ton Arthur vient ici aussi ?


    Simple confirmation. Je le savais bien sur, mais je voulais qu'elle me le confirme. Je voulais l'entendre de sa bouche. Après je verrais comment j'agirais avec tout ca.

_________________
[list]




THE SATURDAY'S - EGO
And now you wanna pretend that you're a superstar
And now you want us to end what's taken you this far
Don't tell me that you've done as far as we go
You need to have a sit down with your ego
(C)UNKNOWN

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet Daisy Grace Miller

avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 25
Crédits. : SATINE & OCTOBER (FT WILLA HOLLAND)

Carte d'Identité Royale.
SCHOOL YEAR: Première Année
RELATIONS:
MORE & MORE:

MessageSujet: Re: TOM && VIOLET; anyone else but you   Jeu 24 Déc - 16:03

    Dans cette école, je connaissais déjà la réputation de Tom. Beau Gosse, qui fait tourner les têtes des nanas, qui aime la baise. Le genre « J’aime la fête » Sex, drugs & rock’n’roll. Le genre, tout les gars veulent faire partit de ma bande & toutes les nanas veulent faire un tour dans mon pieux. Tom avait toujours était ce genre de gars, malgré lui. Car quand on le connaît, on remarque que ce garçon est un grand solitaire, qui a du mal à s’ouvrir aux autres. Mais avec la prestance, et le charisme qu’il dégage, cela produisit l’effet inverse. Et il se retrouva tout le temps en haut de l’affiche. De plus, quand vous faites partis de la famille royale du pays, à l’école, vous ne faites pas partis des gens qui se font écraser la tronche sur les casiers, bien au contraire, vous faites plutôt partis de ceux qui écrasent. Pour ma part, je vis juste dans l’ombre de Tom. « Oui … Exactement, c’est mon frère … Non désolée, je pense qu’il a une petite amie … Oui, c’est peut-être compliqué … Non je n’organiserais pas de RDV entre toi & lui … » Elles viennent toutes me voir pour les même questions bidonnes. Je suis l’intermédiaire entre la banalité & l’inaccessibilité. Et franchement, ce dossard est assez lourd à porter …

    - C’est justement le fait d’être une Grace Miller qui me fait flipper. Le fait d’être « La petite sœur de Tom » me fait flipper. Dis-toi que j’ai débarqué ici il y a à peine 2 jours, et déjà, des midinettes en Jimmy Choo avec des serres-têtes dans les cheveux, m’ont exploser les tympans avec leurs : « AHHHH ! C’EST TON FRERE ! IL EST TROP BEAU ! »

    L’amour. C’est un sentiment très étrange. C’est un sentiment nouveau pour moi. Il y a 2 sortes d’amour, l’amour : J’aime le chocolat, J’aime mon frère & J’aime ma meilleure amie. Puis, il y a l’Amour. Celui avec un « A » majuscule. Celui que te romantique & gaga. Celui qui fait doubler les battements de ton cœur, et celui qui te fait rosir les joues. Cet amour là est tout nouveau pour moi. Et je pense le connaître petit à petit de plus en plus chaque jour. Cet amour, je le vis grâce à un garçon prénommé : Arthur. Il m’en a fait baver énormément, et m’en fait encore baver, je l’avoue. Mais c’est au dessus de mes forces. J’aime trop cet enculé pour vivre sans lui. Je pense à lui en permanence. Je me fais des films sur notre couple, sur notre vie. Avec lui, je fais quelques choses que je ne fais pas en temps normal : j’envisage l’avenir. A la base de la base, mon credo est : Carpe Diem ; mais avec ce pauvre type, c’est différent … Notre relation est compliquée car nous ne vivons pas dans le même pays. Nous nous sommes rencontrés il y a un an lors d’une fête organisée chez moi avec tous les dirigeants faisant partis de l’Europe des 27. Dès le premier regard, j’ai connu ce truc utopique : le coup de foudre. Oui. Le coup de foudre existe, car je l’ai vécu. Nous avons passé la soirée à boire & à se moquer des gens de la fête. « Regarde là elle avec ses lèvres bombés au collagène. Regarde là elle comment elle te matte. » Entre nous, l’alchimie était là. C’est clair. Puis, on s’est embrassé. Puis, il est repartit chez lui. Coup de fil de 3 heures, eMail, messageries instantanée … Nous avons énormément discutés, puis l’évidence me vint : j’étais totalement et désespérément amoureuse de lui. Je lui en ai parlé, il a flippé. Vint ensuite la partie : disputes. « On ne se connaît pas … On habite loin … On ne peut jamais se voir … C’est trop difficile … » Je me suis fais des films : « Tu couches avec elle ? Tu es amoureux d’une autre ? D’une fille que tu peux voir tout les jours ? » Arthur n’a que 17 ans, et je conçois qu’il veuille s’amuser, profiter. Je conçois qu’il s’excite en voyant un 95E, je conçois que ce soit un ado & que pour lui, les vrais engagements sont quelque chose qu’il évite. C’est un gamin. Puis, il m’a prouvé qu’en fait, il tenait à moi. Qu’il voulait tenter un truc avec moi. Il m’a dit qu’il m’aimait. Et que pour lui « Loin des yeux, loin du cœur » ne signifiait rien. Et maintenant, nous sortons ensemble … Depuis, genre 5 mois. Je ne le vois pas souvent. Voir même quasiment jamais. Les déplacements se font rare. Mais, cette année, étant lui aussi un futur héritier, il vient lui aussi au Highland-Castle. J’ai hâte. Hâte de voir ce que nous allons devenir. Hâte de voir comment nous allons nous comporter lui & moi au quotidien. Sera-t-il aussi gentil que lors de nos conversations téléphoniques ? Sera-t-il aussi doux et me fera t-il des déclarations comme il le fait à travers ses mails ? Je ne sais pas ! Et j’attends de voir cela avec impatience. C’est en partie grâce (ou à cause) d’Arthur que j’ai accepter de venir ici. Cela va paraître idiot, mais j’ai un bon pressentiment quant à ce garçon. Je ne sais pas, j’ai vraiment l’impression que c’est le bon …
    Je me laissai tomber par terre, et atterrit sur les fesses, pour ajouter d’un air blasé :

    - Heu … Tu sais tu peux l’appeler juste : « Arthur ». Le possessif « ton » n’a rien à faire dans son appellation.

    Je sais bien que Tom déteste Arthur. Et sincèrement, je peux comprendre. Il m’a vu en pleure à cause de lui, à cause de nos disputes. Il m’a vu déprimée & shooté à cause de lui. Mais, franchement, je connais Arthur & je sais qu’il essaie de changer. Tom ne connais que les mauvais aspects de mon petit ami.

    - Et Oui. Il débarque lui aussi … C’est aussi en partie à cause de lui que je redoute aussi légèrement cette nouvelle année.
    […] Silence réfléchi.
    Et Tom ! Quand il sera là, je compte sur toi pour que tu évites les sarcasmes & les regards noirs …

_________________

    La réalité est un cauchemar pour tout ceux qui rêvent. L’espoir fait vivre mais ceux qui vivent d’espoir meurent de faim. La vie c’est pas toujours comme on veut , c’est souvent comme on peut. Quand je m’occupe de mes oignons, j’ai envie de pleurer. N’y a-t-il que dans les crématoriums qu’on trouve de la chaleur humaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Grace Miller
Admin ■ Where are you Superman ?
avatar

Messages : 620
Date d'inscription : 26/06/2009
Age : 28
Crédits. : Anne-C.

Carte d'Identité Royale.
SCHOOL YEAR: Deuxième Année
RELATIONS:
MORE & MORE:

MessageSujet: Re: TOM && VIOLET; anyone else but you   Sam 2 Jan - 14:00

    J'avais jamais été dans la meme école que ma soeur. Nous étions tous les deux dans une école privée, mais pas la meme. Notre mère n'avait jamais voulu qu'on soit dans le meme établissement afin qu'on développe chacun une personnalité et qu'on fasse les choses par nous meme. Elle ne voulait pas que Violet ait un handicap face a moi en étant la "soeur de", mais on avait grandi et on se retrouvait ici, dans le meme établissement. C'était une situation difficile a gérer pour ma part. Je ne savais vraiment pas comment m'y prendre. Je savais que je devais laisser Violet se faire elle meme sa réputation, mais j'étais la. Et je me devais de la surveiller, de jouer mon role, celui du grand frère. C'était un role que j'aimais beaucoup, mais que je n'avais jamais joué en public. Ici, seulement 2 ou 3 personnes et encore savaient que j'avais une petite soeur. En fait, seulement les professeurs et Lilly qui connait mon passé. Meme Estrella ou encore Arielle n'en savait rien. Quand a Sam & Benjamin je ne leur avais jamais dit, pourtant ils partageaient ma chambre depuis le début. Non, je tenais a la préserver, a la protéger de ce monde la. Je ne tenais pas a ce qu'on m'dise: "putain ta soeur elle est super bonne." Je crois que si on me dit ca, le mec je lui explose la tete. Je ne supporterais pas qu'on s'approche d'elle.
    Les seules fois où Violet avait été considéré comme ma soeur, c'était lors de nos fetes. On a seulement 2 ans de différence alors dès que j'ai pu je l'ai emmené a quelques fetes avec moi. Mes potes l'adorent. Danny l'a considère comme sa propre petite soeur. Mais je sais que ca l'agace quand on lui dit : "Oh c'est toi Violet, la petite soeur de Tom, tu as beaucoup de chance de l'avoir c'est un mec génial", ou meme quand les filles lui demandent un rendez vous avec moi. La seule petite amie qu'elle a aimé ca a été Lilly. En effet, Violet l'a connu très vite, avant meme qu'on sorte ensemble. Elle avait toujours dit qu'entre elle et moi c'était comme une évidence. Elle ne l'avait jamais vu comme une fille qui comptait se servir de moi. Du reste, Violet m'avait toujours dit de foncer avec elle. C'est vrai, au début, je trouvais Lilly légèrement trop timide. Moi je sortais plutot avec des filles dans le genre "mon apparence compte plus que tout" et dont je savais que j'obtiendrais ce que je voulais. Or, dans la bande, tout le monde savait que Lilly était plutot du genre "fleur bleue" qui cherche le grand amour. Je ne savais pas ce que c'était d'aimer. Je n'étais jamais tombé amoureux avant elle. Pour moi je n'avais pas les épaules pour supporter ca. Mais non, je suis totalement tombé amoureux de cette fille, et Violet l'a toujours su. C'est elle qui m'a cramé. Vous voulez que je vous raconte ? D'accord. Violet et moi on est du genre très proche. Quand j'ai commencé a sortir avec Lilly, elle a été la première au courant. J'avais quoi , 17 ans ? Ouais, je venais de les avoir. Violet en avait donc 15. De suite, elle m'a mise en garde. Elle connaissait parfaitement ma réputation. Je n'étais pas du tout du genre a montrer mon affection pour une personne et encore moins en parler. Je détestais parler de mes histoires. Pour mes potes, je me tapais juste "Lilly, une énième fille". Mais derrière ces apparences, j'étais tombé sous son charme. Et très vite. Ca a été un peu comme un coup de foudre. Une fois Violet est rentrée dans ma chambre et est tombée sur une photo de Lilly & moi en train de s'embrasser. Ca devait faire 2 mois que j'étais avec elle. Un record. Je suis rentré dans la chambre et je l'avais surprise avec cette photo a la main. Je lui avais demandé ce qu'elle faisait et Violet m'avait juste répondu : "je reve ou tu es amoureux ?" J'avais répondu un simple "Pourquoi ?", et Violet avait trouvé. "Tom tu n'as jamais eu de photo comme ca avant, dans les fetes, tu dragues plus, tu as changé. En bien cela dit mais oui, tu es moins...Coureur." J'avais souris et on avait parlé de toute mon histoire. Violet était aussi ma meilleure amie en plus que d'etre ma petite soeur. Elle avait donc très vite capter ce sentiment qui venait de m'envahir...


    -Ca risque d'etre difficile vu ma réputation ici... Mais ne t'inquiète personne est au courant que tu es ma petite soeur. Enfin ce que je veux dire c'est que j'l'ai pas crié sur tous les toits quoi ! Et puis ne t'inquiète pas je suis sure que tu arriveras a te différencier de moi ...

    J'avais peur quand meme pour ma petite soeur. De plus qu'il y allair avoir Arthur. Je redoutais vraiment son arrivée. Je connaissais leur histoire car Violet m'en parlait de temps. Ces derniers temps moins, vu qu'on se parlait plus vraiment. Mais la dernière fois que j'avais vu ma petite soeur et qu'elle m'en avait parlé, je l'avais retrouvé a deux doigts de pleurer. J'avais donc très peur qu'elle souffre a cause de lui. Je savais ce qu'était un premier amour et un premier chagrin d'amour. Je me devais donc de la protéger de tout ca. Je connaissais cette douleur. Je ne voulais pas qu'elle la vive a son tour. De plus qu'il venait. Et bien on pouvait dire qu'on se retrouvait avec nos grands amours avec ma petite soeur. Chacun le sien.

    -Mais j'aime bien dire TON Arthur, c'est pas ma faute...
    ....Et je sais qu'il vient. T'inquiète pas je ne dirais rien. J'attend que tu me le présentes c'est tout. Je ferais mon jugement sur lui. Mais d'abord si tu me racontais où vous en etes tous les deux ?


    Je tenais a savoir avant qu'il débarque. Histoire de ne pas rester sur l'ignorance. Je voulais savoir. C'était ma petite soeur après tout. Mon sang. Ce qu'il y a le plus cher au monde pour moi. J'ai baissé le regard puis je l'ai regardé un peu fautif...

    -Y'a aussi Lilly ici...

_________________
[list]




THE SATURDAY'S - EGO
And now you wanna pretend that you're a superstar
And now you want us to end what's taken you this far
Don't tell me that you've done as far as we go
You need to have a sit down with your ego
(C)UNKNOWN

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet Daisy Grace Miller

avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 25
Crédits. : SATINE & OCTOBER (FT WILLA HOLLAND)

Carte d'Identité Royale.
SCHOOL YEAR: Première Année
RELATIONS:
MORE & MORE:

MessageSujet: Re: TOM && VIOLET; anyone else but you   Jeu 14 Jan - 21:09

    Dans ma vie, j’ai quasiment toujours eu deux gardes du corps à mes côtés. Le premier Bobby. Un grand black, qui ne porte que des costards Ralph Lauren, et des Wayfarer Noir. Pour un garde du corps, Bobby est un nain de jardin, il doit faire ma taille, et encore lorsque je mets mes tatanes de 12 cm, il doit être encore plus petit que moi … Mais Bobby est malgré sa faille, un excellent garde du corps. Il sait ce battre divinement bien. (Il a fait des arts martiaux) Il a de la réparti. Et à toujours là lorsqu’il y avait des problèmes. Par exemple, lors de promenades dans les rues, Bobby me suit, pour ne pas que des gens m’agressent. Lorsque je vais en boîte, Bobby n’est pas loin pour me récupérer en cas d’évanouissement. Bref, dès que je fais une apparition publique, Bobby me suit tel mon ombre. Lui et moi, on ne discute pas. Mais il connaît ma vie entière. Me conseil parfois. M’aide, me guide. Pour ma part, je ne sais rien du lui, pas même son âge, sa situation familiale : RIEN. En même temps, Maman m’a toujours dis de marquer la distance entre Moi & les sous-fifres. Puis, j’ai aussi un second garde du corps. Mon frère. Qui a toujours était très protecteur avec moi. Depuis toute petite, j’allais vers lui me plaindre, et il était là pour me défendre devant tout le monde. Il m’a toujours appuyé lorsque j’avais des décisions importantes à prendre. A toujours était là moralement. Et avouons que c’est très important. Tom est aussi mon meilleur ami. Sait tout de moi. Ma vie entière, mes secrets, mes pensées les plus intimes … Et inversement bien évidemment. Je pense que le fait d’être frère & sœur, nous a donné un lien particulier, car parfois, bizarrement, j’arrive à lire en lui, comme dans un livre ouvert. Et pourtant Dieu seul sait, que Tom est l’être le plus taciturne & solitaire & le moins expressif que le monde ai pu créer. Pour ma part, j’arrive à pressentir lorsqu va bien ou non. Et c’est sûrement pour cela qu’entre nous, c’est si spécial. Bobby est la force. Tom est le moral.
    Mais voilà. Il a fallu que nous nous disputions Tom & moi. Pendant quelques mois, je ne lui ai pas donné de nouvelles, rien. Je n’ai pas pu lui raconter mes aventures douloureuses avec Arthur. Il n’était pas là lorsque j’ai vécu, l’une des périodes les plus difficiles de ma vie. Il n’était pas là pour m’écouter où pour défoncer la gueule de Arthur lorsque j’avais des envies de meurtres envers lui. Mais enfin, ceci est de ma faute. Il ne manquerait plus que je le lui reproche. En ce moment, avec mon chéri tout à l’air en apparence de bien fonctionner : on déconne bien, on discute bien, on baise bien … Mais je ne sais pas. Il y a un truc derrière tout cela qui sonne faux, et je n’arrive pas à distinguer quoi. Et cela me tracasse beaucoup, et me déprime légèrement. Le comportement de mon petit ami me dégoûte parfois. Tout le monde sait que dans un couple, il y a celui qui porte la culotte. Il y a celui qui aime plus que l’autre. L’aimé & l’aimant. J’aurai aimé ne pas être cette personne … Car c’est celui qui aime le plus qui à la fin souffre le plus. A vouloir trop donné, a vouloir trop s’ouvrir, on finit par faire peur à l’autre. J’ai fais flippé Arthur, et je vois bien qu’il y a comme un malaise maintenant. Mais je ne voudrais pas inquiéter Tom avec mes histoires d’adolescente idiote. Alors …

    - Et bien … Tout est … Tout est super ! C’est vrai. Arthur est gentil, doux, attentionné. Il est marrant, il a la joie de vivre. Après, il a ses petits défauts, mais c’est comme tout le monde, alors j’apprends à vivre avec …

    J’avais essayé de parler sur un ton monocorde pour ne trahir aucunes émotions. Mis à part le petit bégaiement du début, mais enfin. En connaissant Tom, je savais qu’il allait insulter Arthur et n’hésiterai pas à aller le voir pour mettre les points sur les i avec lui, et surtout pour mettre des poings sur sa gueule d’ange. Et franchement, je n’avais pas envie de cela. A l’heure actuelle, j’ai 17 ans. Et je pense qu’il est grand temps que je me débrouille seule …

    - D’ailleurs à ce propos. Maintenant que toi et moi, on s’est retrouvé. J’aimerai te demander quelque chose.

    Je me rapprocha de mon frère, et lui prit la main. Je faisais toujours cela lorsque je souhaitais lui parler sérieusement. Etant du genre ironique en temps normal. Les gens ignorent souvent quand je suis sérieuse où quand je déconne. Et Tom savait que lorsque je lui prenais la main, je parlais vraiment pour ne pas rire.

    - Tu te souviens lorsque l’on était toujours ensemble. Lorsque l’ont passaient nos journées, à discuter, à rire … Et à jouer ?
    J’aimerai que tout redevienne comme avant. Que l’on retrouve cette complicité d’antan. Que l’on redevienne Tom & Violet. Parce que, ne nous voilons pas la face. Toi & moi, sommes vraiment des êtres géniaux. Mais quand on est à deux. On écrase tout le monde. On devient vraiment plus puissant. Et ce sentiment me manque énormément …


    Je marquai une pause, histoire de ravaler ma salive. Et le regarda droit dans le plus profond des yeux. J’aimais faire cela, car avec mon noir sous les yeux, mon regard bleu était intensifié. =P

    - Cap ou pas cap de me faire confiance à propose de MON Arthur lorsque je te dis qu’il est vraiment exceptionnel ?
    Si tu es cap. Et tu le seras, j’en suis quasiment certaine. Et bien, cela sera une nouvelle base pour nous. Dans le passé, tu n’as jamais refusé aucun de mes défis. Même les plus complexes & les plus fous.


    Je baissai les yeux. J’étais quasiment certaine que Tom allait accepter de faire des efforts. Par la même occasion. Je relançais en douceur le jeu que lui & moi nous nous étions crée. « Cap ou Pas Cap ? » Ces défis nous aurons bien pourris la vie, mais qu’est ce qu’on en a rit. Chacun à notre tour, nous nous défions pour des choses assez farfelues. Nous avons commencés lorsque nous étions môme et n’avons jamais abandonné. Cela nous permettait de casser notre routine que nos parents nos imploraient. Cela nous permettaient de nous lâcher. De dépasser nos limites. De se prouver à l’un comme l’autre, que dans la famille, on n’est pas des mauviettes, et que l’un en a dans le pantalon, et l’autre en a … Heu … En a dans les tripes ! =D

    - Sinon. Tu as évoqué Lily. Lily McBride ! Quelle potiche celle-là ! Mais bon, elle est sympatoche. Alors je ne lui en veux pas. Il se passe quelque chose entre elle et toi ? Parce qu’à l’évocation de son nom, ton visage s’est assombri comme si on t’avait annoncé que quelqu’un venait de décéder …

    Lily fut le premier grand amour de Tom. Je l’avais directement grillé. Car lorsqu’il me parlait de McBride, Tom était … Comment dire : « Heureux ». Il avait le smile. Faisait même des blagues. Sifflotait lorsqu’il se douchait. Cet état niais qui vous touche lorsque vous être sous l’amour de quelqu’un, Tom l’avait connu grâce à cette fille. Et même si ce n’est pas le genre de nana qui pourrait devenir ma meilleure amie, je lui en suis reconnaissante, car elle a fait évolué mon frère, elle l’a fait devenir quelqu’un de bon, et lui a ouvert les yeux sur l’amour. Chose dont il ignorait la définition avant de faire sa rencontre.

_________________

    La réalité est un cauchemar pour tout ceux qui rêvent. L’espoir fait vivre mais ceux qui vivent d’espoir meurent de faim. La vie c’est pas toujours comme on veut , c’est souvent comme on peut. Quand je m’occupe de mes oignons, j’ai envie de pleurer. N’y a-t-il que dans les crématoriums qu’on trouve de la chaleur humaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TOM && VIOLET; anyone else but you   

Revenir en haut Aller en bas
 
TOM && VIOLET; anyone else but you
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROYAL-DESCENT ™ :: ••- HIGHLAND CASTLE :: « L'extérieur du Château. :: Les Collines-
Sauter vers: