ROYAL-DESCENT ™


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 end of the day. {libre}

Aller en bas 
AuteurMessage
Oksana Lishchynska
like crystal asteroids . ♥

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 25
Crédits. : Princess' @Bazzart

Carte d'Identité Royale.
SCHOOL YEAR: Première Année
RELATIONS:
MORE & MORE:

MessageSujet: end of the day. {libre}   Jeu 24 Déc - 14:10

Il n'était pas tard, mais le foyer était désert. Il était à peine 18 heures au dernier coup d'œil donné à sa montre. D'ordinaire, Oksana était dehors à une heure pareille. Soit en train de gravir les collines, se promener dans la forêt, ou regarder le lac. Mais ce soir, elle n'avait pas le cœur à bouger. Elle s'était blessée, la veille, en jouant au tennis et l'infirmière de l'école lui avait prescrit le repos pour être apte à danser à son prochain cours de danse.
Oksana avait donc décidé de parler à sa sœur via la webcam. Elle l'avait appelée dans la matinée pour lui dire qu'elle serait connectée vers 18 heures. Mais en ouvrant sa boîte mail, elle vit un message de la part d'Olga :
" Oksy ! Je viens d'entendre ton message et je ne pourrai pas être là à 18 heures. Parce que 18 heures, c'est l'heure en Irlande et je sais pas si tu as oubliée, mais il y a deux heures de décalage entre ici et le château. Tu me manques, mais j'ai le bal d'automne ce soir ! Pleins de bisous, tu me manques très très fort. Olga ♥️"
Une nouvelle fois, elle avait oublié le décalage horaire. Cela arrivait souvent, ces derniers temps. Une semaine plus tôt, elle avait appelé chez elle. Il n'était que 22 heures ici, mais minuit là bas. Inutile de préciser que son père n'était pas enchanté. Mais sur ce coup là, elle avait aussi oublié le bal de sa sœur. Elle pris donc son portable et tapa un message :
" Désolée, j'avais oublié le bal ! Bonsoir à tes amis, amuse toi bien. J'espère que la robe que j'ai choisi t'ira. Enfin, je n'en doute pas, tu seras merveilleuse. xx"
Oksana ferma son ordinateur portable, et sorti son Ipod de son sac. Elle sortit également son livre de littérature et l'ouvrit à la page d'Oscar Wilde. Elle avait un devoir sur l'écrivain à rendre en début de semaine prochaine, elle n'avait pas beaucoup avancé. Elle aurait pu remonter dans sa chambre, mais elle n'avait pas le courage de se lever. Éreintée par cette semaine mouvementée - présentations, cours etc... - elle mis son I-pod sur ses oreilles et raisonna le son de The Fray. Une de ses chansons favorites, Over my head. Elle se posa dans le canapé et commence son devoir quand ses yeux se fermèrent tout doucement.. Il semblait bien que la belle venait de s'endormir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet Daisy Grace Miller

avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 25
Crédits. : SATINE & OCTOBER (FT WILLA HOLLAND)

Carte d'Identité Royale.
SCHOOL YEAR: Première Année
RELATIONS:
MORE & MORE:

MessageSujet: Re: end of the day. {libre}   Jeu 24 Déc - 14:47

    Les devoirs commençaient déjà à me prendre la tête. Les cours avaient reprit il y a peu, et déjà nous autres, les premières années étions surchargés de ces putains de devoirs à la con. Je déteste étudier, je déteste lire des bouquins imposés & je déteste les dissertations et autres commentaires. Pour dans quelques jours, j’avais un devoir à rendre sur Oscar Wilde. Ce type, de nationalité Anglaise écrivit des magnifiques bouquins mais bien trop complexe pour nous autres, jeunes de 17 ans. J’étais dans ma chambre, allongé sur mon grand lit king-size importé tout droit des U.S.A. avec mon manuel de littérature dans les mains, en train de lire la biographie de ce cher Oscar. « Après l'obtention de son diplôme à Magdalen, Wilde retourne à Dublin, où il rencontre Florence Balcombe, dont il s'amouracha. » BLA BLA BLA BLA BLA. Il a vraiment mené une vie de merde de type. C’est vrai, les auteurs connus auraient pu penser à mener une vie un peu plus fun, ils auraient pu penser à nous, autres générations, qui allons étudier leurs vies & leurs œuvres. Ce dire : « Ah ! Je vais écrire dans un style plus simple pour ne pas compliquer l’existence de ceux qui me liront. Ah ! Je vais devenir junkie pour que ma vie soit moins morose lors de l’écriture de ma biographie. » Mais non ! Cette bande d’égoïste à préférer vivre une vie vide de sens, sans intérêt, qui font le bonheur de nos profs de littérature.
    Mes yeux commençaient à se fermer tout doucement. L’ennui. Il n’était que 18h00. Dormir à 18h00 ça craint grave. Il fallait que je me reprenne, sinon j’allais louper le dîner à 19h30. (Oui, ici au château, nous dînons à l’heure des poules) Je me leva & m’observa timidement dans la glace : un tee-shirt Metallica taille XXL, un legging à imprimé léopard couleurs noir & kaki & des converses basses noires complètement défoncées. Mes cheveux étaient comme à leurs habitudes non coiffés. Et mon noir commençait à couler. Tant pis : j’avais tout de même la classe. Car, peut-importe ce que je porte, je dégage une certaine assurance et une certaine prestance que beaucoup m’envie. J’attrapai mon livre de littérature posé sur mon lit. Puis me décida à quitter ma chambre. Mais avant cela, je partis vers ma table de nuit chercher ma Nintendo DS. Quoi ? J’adore jouer à Mario Kart. Cela pose un problème ? Quand je me fais chier, je fais 2 choses : je fume où je joue à la DS. C’est impossible de fumer dans l’enceinte du château, alors … Mario est mon ami !

    J’entra dans la salle de repos. Il n’y avait personne. Pas l’ombre d’un bruit, ni même d’une présence humaine. C’était assez angoissant de se retrouver seule dans une pièce aussi gigantesque. Il fallait avouer que cette salle de repos était assez sympa : Home Cinéma, Télévision, Pc avec Wifi, grand sofa, Baby-Foot, Chaîne Hifi … Tout était dans de bonne conditions pour favoriser la détente maximum des élèves. Je m’arrêta et regarda autour de moi. Le canapé devant moi semblait pas mal. Je me mit à courir et sauta par-dessus le dos du canapé pour finit par tomber en plein dessus. Sauf que …

    - Oh ! Merde ! Je suis profondément désolée !

    Je me leva précipitamment. Il semble bien que je venais de réveiller quelqu’un, en l’assommant à coup de 49 kg de muscles. (Ou de graisses) Cela m’apprendra à croire que je suis seule. Cela m’apprendra à exécuter des actions brusques.
    J’observa la personne que je venais de violencer. Brune, avec de magnifiques yeux bleus. J’en serai presque jalouse. AH ! Mais je reconnais cette fille. Nous sommes dans la même classe. J’ignore complètement son prénom. Mais en tout cas je l’a reconnais …

    - A en voir ce que tu étais en train de faire, je peux en conclure qu’Oscar Wilde a vraiment du mener une existence hors du commun, sortant de l’ordinaire.

    Un sarcasme qui redonne le sourire, pourra peut-être faire exploser la glace que j’ai crée en assommant cette pauvre fille …

_________________

    La réalité est un cauchemar pour tout ceux qui rêvent. L’espoir fait vivre mais ceux qui vivent d’espoir meurent de faim. La vie c’est pas toujours comme on veut , c’est souvent comme on peut. Quand je m’occupe de mes oignons, j’ai envie de pleurer. N’y a-t-il que dans les crématoriums qu’on trouve de la chaleur humaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oksana Lishchynska
like crystal asteroids . ♥

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 25
Crédits. : Princess' @Bazzart

Carte d'Identité Royale.
SCHOOL YEAR: Première Année
RELATIONS:
MORE & MORE:

MessageSujet: Re: end of the day. {libre}   Ven 25 Déc - 15:24

Ses yeux se fermaient doucement. Décidement, Oksana était bien plus fatiguée qu'elle ne pensait l'être, pour s'endormir dans le sofa du foyer. Ou peut être était-ce Oscar Wilde qui l'ennuyait, ça nous le saurons jamais... Comateuse, elle commença à rêver de milles et une choses. Son pays, son beau Salvatore, et puis, un grand trou noir dans lequel elle se précipitait. Réveillée en sursaut, elle ouvrit vivement les yeux. Et un millième de seconde plus tard, un masse importante vint s'écraser sur elle. Bon, d'accord, la jeune femme qui venait de s'écraser sur elle n'était pas bien en chair, plutôt rachitique. Mais avec l'élan, son poids avait du augmenter de deux fois.
La jeune femme s'excusa, Oksana était bien trop assommée pour reconnaître de qui il s'agissait - elle avait une très bonne mémoire visuelle. Malgré des excuses, la belle Ukrainienne avait du mal à croire en la sincérité profonde des politesses. Et elle reconnu la jeune Irlandaise qui partageait son cours de littérature, peut être même d'autres. Et il lui semblait que cette belle anglophone n'était pas la reine de la sincérité en matière d'excuses. Peu importe, ça pouvait arriver à tout le monde.


- Ce n'est pas grave, rétorqua Oksana. Et Oscar Wilde, c'est vrai, n'a pas eu une vie passionnante. Le plus passionnant dans sa vie, c'est peut être son homosexualité, rien de bien excitant, tu vois..

Le prénom de la jeune fille lui revenait. Grace. Oh non, peut être Violet. Quoique elle avait peur être été présentée sous le nom de Miller -elle ignorait si c'était un prénom. Impossible de s'en rappeler.
Oksana se leva et plissa son top American Vintage - empruntée à sa colocataire pour sa couleur miel qui allait parfaitement à son teint - et leva les yeux. Elle s'attarda longuement sur le legging de l'Irlandaise.

-
C'est un Jimmy Choo, je me trompe ? Demanda Oksana.

Et si c'était le cas, Oksana en serait complétement verte. Elle avait voulu l'offrir à sa petite soeur pour ses 14 ans, mais impossible de le trouver à NY, malgré un voyage éclair là bas, plus aucun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet Daisy Grace Miller

avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 25
Crédits. : SATINE & OCTOBER (FT WILLA HOLLAND)

Carte d'Identité Royale.
SCHOOL YEAR: Première Année
RELATIONS:
MORE & MORE:

MessageSujet: Re: end of the day. {libre}   Mar 12 Jan - 0:33

    La mode tenait vraiment une place très importante dans ma vie. Et ce depuis quelques temps déjà. Bon Okay. J’essaie tant bien que mal d’oublier cette période de ma vie, qui dura tout de même jusqu’à mes 13 ans, où je ressemblais à un témoin de Jéhovah. Ma mère cultivait pour moi un look très Bon Chic Bon Genre, qui maintenant me fait extrêmement honte, ce genre de look qui vous donne un petit air de : « J’ai un balai coincé dans le cul. » Vous voyez de quoi je veux parler ? NON ! Débriefing en exclu, just for you : je parle là des jupes arrivant EN DESSOUS des genoux, je parle là des collants en laine blanc & noir, je parle là des petites ballerines noires que portait Emma Watson dans Harry Potter 1, je parle là des petites chemises RENTRAIENT complètement dans la jupe, je parle là des blazers en tweed immonde datant de la guerre de 100 ans, sans oublier le rose aux joues, le rouge à lèvre ROUGE SANG, les petits serre-tête dans les cheveux, les petits noeux … Bref. UNE HORREUR. Heuresement grâce à Dieu. Je me suis dépatouillé de ce pétrin. Et aujourd’hui je cultive un look qui se retrouve dans les pages du Teen Vogue US, du In Style, du Glamour & autres presses fashion. Ils me qualifient de « It-Girl ». Ils disent que j’ai le sens du style. Ils disent que ma garde-robe est parfaite, que je sais allié les pièces de collection & les vintages. Ils disent que je serais peut-être la Kate Moss de demain. Ils m’invitent à tous leurs défilés pour que je leurs fassent leurs pubs. Ils m’invitent à toutes les fêtes pour voir ce que je porte. Ils me photographient lorsque je fais les boutiques en survêtement. « Ils » tout ces gens qui me permettent de vivre. Tout ces gens qui ce que je suis aujourd’hui. Qui m’ont permit d’intégrer ce milieu que je fréquentais avant d’intégrer le Castle. J’étais une droguée, j’assistais à toutes les partys. Et j’aimais ça. Tout ça pour dire que : La Mode, j’adore. Même si je me suis légèrement égaré de mon principal sujet. IL est vrai que j’ai un style très particulier, mais je l’assume : Bohème, Trash, Rock, Glamour … J’aime les trous, le noir, les vieilleries, le luxe. Je manie tout et n’importe quoi, et cela rendra toujours bien. Parce que, j’arriverais même à rendre luxueux un sac poubelle acheté 10 centimes à Lidl. Parce que j’ai l’attitude & la dégaine. Et parce que avoir l’attitude fait tout dans ce monde. Les escarpins à semelles rouges Louboutin sont mes meilleurs amis, les jeans True Religion me permettent de déprimer en paix, les sac Dior me permettent d’arrêter de déprimer, les sous-vêtements Victoria’s Secret me permettent de me sentir belle … (Oui. Je vous un culte aux sous-vêtements. Bizarre, non ?)

    Mon interlocutrice se leva, en prenant soin de plisser son top American Vintage (Je le reconnais, je l’ai en toutes les couleurs celui-ci…) & celle-ci s’attarda longuement sur mon leggings. L’espace d’un instant, j’en eu presque peur. Et me sentait mal à l’aise. Je déteste quand quelqu’un me fixe trop longuement, cela me déstabilise légèrement. Alors, pour atténuer ma gêne, je me mis à attacher mes cheveux en un chignon dit : « Alaoulegainébistoufly ». Quand soudain. La jeune fille commit l’irréparable. Elle me demanda si mon leggings était un Jimmy Choo. HORREUR.

    - Effectivement. Tu te trompes. Ce n’est pas un Jimmy Choo. Mais un Louis Vuitton. Collection Graffiti. Edition limitée Printemps-Eté 2009.

    Ok. Je pouvais paraître légèrement superficiel. Mais confondre Choo & Vuitton, c’est : UN CRIME. =P Je me retenais de rire, ne sachant pourquoi. Comme si cela était la blague la plus drôle que j’avais entendu, mais je n’y fit rien et me retena.
    Merde. Que je suis con. Ce n’est pas à ce rythme que je me ferais des amis, en étant froide, distante, méchante, moqueuse, sarcastique … Je tourna la tête, fit un sourire et dit en tendant la main :

    - Au fait, je me présente Violet Daisy Grace Miller. Future héritière de la couronne d’Ecosse … Ou Pas.

_________________

    La réalité est un cauchemar pour tout ceux qui rêvent. L’espoir fait vivre mais ceux qui vivent d’espoir meurent de faim. La vie c’est pas toujours comme on veut , c’est souvent comme on peut. Quand je m’occupe de mes oignons, j’ai envie de pleurer. N’y a-t-il que dans les crématoriums qu’on trouve de la chaleur humaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oksana Lishchynska
like crystal asteroids . ♥

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 25
Crédits. : Princess' @Bazzart

Carte d'Identité Royale.
SCHOOL YEAR: Première Année
RELATIONS:
MORE & MORE:

MessageSujet: Re: end of the day. {libre}   Mer 13 Jan - 16:20

[ Elle a du caractère la Violet ! :p]

Oksana observa longuement la tenue de son interlocutrice. Elle avait déjà vu ces tenues à peu près partout. Dans les Teen Vogue de sa sœur et autre magazines de mode. Elle était un peu la Jenny Humphrey de Gossip Girl. Hype et j'en foutiste tout en étant parfaitement marquée par ce style rock/bobo/hippy. Un style bien à elle, en fin de compte, copié, parfois très mal par des milliers d'adolescentes, y compris sa petite sœur. Si son interlocutrice était Jenny, Oksana, elle, était plutôt un mélange entre Serena & Blair. Sage mais sexy. Elle portait toujours un slim en jean foncé avec un top simple et des escarpins Gucci. Au contraire, si la robe qu'elle portait était un peut fantaisiste, elle arborerait un collant opaque. De quoi mêler le sage et le sexy sans pourtant paraître vulgaire pour autant.

La réponse de la jolie jeune femme en face d'elle l'interloqua quelque peu. Un sacré caractère pour un tel petit bout de femme. Pourtant du même âge, elle paraissait plus excentrique, plus enfantine qu'Oksana. Cette dernière fut un peu honteuse quand la presque agression verbale de la jeune femme retentit... Un Louis Vuitton. Qu'elle était bête ! Le signe, discrètement, était sur la jambe droite de l'Irlandaise. Un peu gênée, oui, elle balbutia quelques mots :

- Ah oui, bah ils se ressemblent au niveau couleur...


Elle s'empressa de serrer la main de la jeune femme. Violet, donc, elle ne s'était pas trompée. Grace Miller, comme Tom ? Tom, son nouvel ami de soirée. C'est vrai qu'ils avaient un air de famille, mais jamais Oksana n'aurait su deviner qu'ils étaient frères et sœurs. Elle répondit, toujours aussi polie, qu'elle pouvait en paraitre coincée :

- Oksana, princesse d'Ukraine, ravie de te rencontrer. Grace Miller comme Tom ? Enfin, oui, suis-je bête, il y en a pas vingt mille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: end of the day. {libre}   

Revenir en haut Aller en bas
 
end of the day. {libre}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROYAL-DESCENT ™ :: ••- HIGHLAND CASTLE :: Foyer | Salle de Repos-
Sauter vers: